Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
Mandat Confiance / Exclusivité
Bienvenue chez CENTURY 21 Chaumont, Agence immobilière PARIS 75019

La ronde infernale du logement étudiant à Paris.

Publiée le 11/09/2015

Avec la rentrée scolaire, le sempiternel problème du logement étudiant se pose dans toutes les villes universitaires dont, bien sûr, Paris. Car, bien loin des campus américains, nos facultés disposent d’une capacité de logements qui atteint péniblement 10% des besoins, abandonnant près d’un million d’étudiants à la rareté du marché privé, même si plus d’un quart d’entre eux se résigne à loger chez leurs parents tout au long de leurs études.

Une demande supérieure à l’offre.
A Paris, où l’offre se montre particulièrement tendue, le futur diplômé devra débourser entre 700 et 800 euros, des tarifs qui ne devraient pas baisser sous la pression de la demande bien que l’encadrement des loyers soit entré en vigueur dans la capitale mais dont les effets restent à démontrer. Et si les jeunes gens aiment à s’échanger les adresses de sites internet qui présentent des locations étudiantes, le rush est tel que les chances d’aboutir demeurent bien minces.

Le recours à un professionnel s’impose.
Sans compter les risques majeurs d’arnaques qui se multiplient sur ce genre de sites où de pseudo propriétaires vous réclament un premier versement pour prouver votre intérêt alors que vous n’avez même pas visité le logement. Ou encore les vendeurs de listes qui, contre plusieurs centaines d’euros, vous fournissent des relevés d’annonces obsolètes ou totalement fantaisistes. Restent les agences immobilières appartenant à un réseau national, tel Century 21, qui tirent parti d’un large fichier de logements disponibles et peuvent se prévaloir de connaître la plupart des bailleurs qui leur font confiance pour trouver le locataire idéal.

Des aides nationales et municipales.
Par ailleurs, les étudiants ignorent souvent l’existence de nombreuses subventions, qu’il s’agisse de l’aide personnalisée au logement ou l’allocation de logement sociale délivrées par les caisses d’allocation familiales, des subsides qui bénéficient chaque année à plus de 800 000 élèves. De plus, la caution locative étudiante instaurée en 2014, propose aux moins de 28 ans démunis de caution, de bénéficier d’un engagement de l’Etat en cas de non-paiement du loyer en échange du versement d’une assurance s’élevant à 1,5% du loyer mensuel avec un maximum de 10,50€ pour la capitale. Enfin, l’avance loca-pass est un prêt qui finance le dépôt de garantie nécessaire à la signature d’un bail tandis que l'Aide à l'Installation dans un Logement pour les Etudiants mise en place par la ville de Paris en 2012, permet aux élèves boursiers d’obtenir une aide d'un montant forfaitaire de 900€ s’ils trouvent leur logement dans le parc privé parisien.

Notre actualité