Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
Mandat Confiance / Exclusivité
Bienvenue chez CENTURY 21 Chaumont, Agence immobilière PARIS 75019

Le TEG devient le TAEG : et alors ?

Publiée le 04/07/2016

 

A l’instar du taux effectif global (TEG) devenu taux annuel effectif global (TAEG) depuis plus de dix ans pour les crédits destinés à la consommation, les prêts immobiliers seront assujettis à la même réglementation dès le 1er octobre prochain. En clair, le législateur souhaite que les emprunteurs puissent comparer plus aisément les offres proposées par les organismes bancaires.

Un taux global calculé à l’année.
Concrètement, le TAEG prendra en compte un plus grand nombre de frais liés au crédit : commissions, taxes et assurances, frais de dossier, etc., et résultera d’un calcul annualisé. Ce qui devrait éviter de mauvaises surprises au moment d’évaluer la dépense occasionnée par un emprunt immobilier alors que le taux annoncé paraissait alléchant. Reste tout de même au consommateur à se montrer vigilant car les banques ne manqueront pas de trouver le moyen de contourner la législation en ajoutant des dépenses accessoires non encadrées par cette nouvelle disposition.

Des exemples concrets et informatifs.
Beaucoup plus intéressante, l’obligation pour lesdites banques d’afficher un exemple concret en indiquant précisément le montant à rembourser pour un emprunt de 50 000€ sur 5 ans (ou pour un multiple de ces nombres avec un plafond respectif de 500 000€ et de 30 années). Rien de tel pour savoir objectivement ce qu’il en coûtera au final. De plus, les organismes prêteurs devront impérativement remettre à leurs clients une fiche d’information standard détaillant tous les aspects juridiques et financiers du crédit, une autre manière de faciliter les comparaisons entre les offres.

Notre actualité